Lycée Gerville Réache

Rencontre avec l’historien Nicolas BANCEL

dimanche 4 novembre 2018 par CDI

Vendredi 21 septembre 2018, sur invitation du Mémorial ACTe, les 30 étudiants d’hypokhâgnes du Lycée Gerville Reache, accompagnés de leurs enseignants d’Histoire (Gilles Delatre) et d’Espagnol (Mireille Cruces), ont pris part à la conférence-débat de l’historien Nicolas BANCEL sur le thème "L’invention de la race". Nicolas Bancel est un historien français, spécialiste de l’histoire coloniale et post-coloniale française, professeur à l’Université de Lausanne, faculté des Sciences sociales et politiques, Centre d’histoire internationale et d’études politiques de la mondialisation (CRHIM), co-directeur du Groupe de recherche Achac. Cette rencontre a permis d’enrichir le débat en poursuivant le travail fait à partir de l’exposition temporaire "Zoos humains. L’invention du sauvage". Nous vous proposons de lire le texte de Leinz MODESTE - sélectionnée parmi les contributions des étudiants - qui ont toutes en commun d’être marquées par un sentiment d’indignation et de la nécessite du devoir de mémoire"

LE RACISME — Ses origines, ses théories, ses représentations — POUR QUOI FAIRE ?

"Lettre au racisme Ô Racisme, ô idéologie morbide qui ose classer les êtres humains dans des races, sur la base de critères physiques ! Toi, fléau des nations et des siècles ! D’où viens-tu donc ? Tu as pris tes origines chez les Grecs qui depuis l’Antiquité se distinguaient des barbares, métèques et esclaves. Tu as continué ton avancée au XIVe siècle avec les nobles européens qui affirmaient leur lignée de sang, différente de celle du bas-peuple. Mais, toi peste incurable ou presque, tu n’as été réellement impulsée qu’à partir du XVIIIe siècle, et notamment avec les Encyclopédies de Buffon et de Linné durant le fameux siècle des Lumières… D’une part, Buffon pensait qu’il n’existait qu’une seule espèce humaine originaire de la croyance chrétienne d’Adam et Ève. Mais cela ne s’est pas arrêté là… Il a fallu aller plus loin… et Buffon s’est mis à classer les Êtres Humains dans des groupes différents qu’il a nommés « races ». Il a ensuite rajouté que la « race blanche » venue d’Europe était la moins dégénérée de toutes, grâce aux conditions favorables de ce continent. D’autre part, Linné et son polygénisme, considérait lui aussi l’existence de plusieurs races, et même d’une race monstrueuse (avec par exemple la légende des hommes à queue de Sumatra), mais il a été le premier à considérer l’existence de plusieurs espèces d’Hommes par rejet de la théorie adamique. C’est donc à partir de là que toi, racisme si bien connu aujourd’hui, tu as commencé à prendre une réelle ampleur et à réordonner les sociétés occidentales. Mais si seulement ces Encyclopédies n’avaient apporté que deux théories… Non, il a fallu que d’autres penseurs légitiment cette idéologie raciste et créent de nouvelles théories sur le sujet ! Quelles sont ces théories qui te constituent et te légitiment ? Les races qui sont la base de ton existence, ont été créés à partir d’un besoin de classer les êtres vivants. La classification raciale était d’ailleurs bien plus avancée chez les animaux d’élevage et les fruits et légumes, et se basait sur des caractéristiques physiques. C’est là selon l’historien Nicolas Bancel, que se trouve le noeud qui sous-tend la classification raciale puis la hiérarchisation raciale chez les Hommes. Le premier critère de séparation a été la couleur de peau et bien sûr tous les préjugés primaires ancrés dans les mentalités qui vont avec. C’est ce qui est théorisé par Buffon comme « réversibilité des caractères » et qui affirme qu’une zone détermine les capacités d’une « race ». Puis des scientifiques ont calculé certains traits corporels humains afin de hiérarchiser les différentes « races ». Racisme… tu étais déjà admis dans les mentalités de l’époque. On pense à Johann Caspar et au hollandais Petrus Camper qui ont élaboré la théorie selon laquelle plus l’angle facial est fermé était la plus primaire. Ensuite, on connaît la craniologie de Paul Broca au XIXe siècle, qui après vérification quelques années après sa publication s’est avérée totalement fausse. En effet, le chercheur, a voulu mesurer le volume des crânes des différentes races, et a conclu que le crâne avec le plus grand volume était celui de la « race blanche » et que celui-ci diminuait de plus en plus jusqu’à la « race noire » qui avait donc le plus petit volume et par conséquent celle avec le moins de capacités intellectuelles. Malgré le démenti, toi racisme n’a pas flanché et tu t’es relevé sans égratignures. Enfin, tu as été représenté de diverses manières. Quel que soit leur nom : Exposition coloniale, Exposition universelle ou encore villages itinérants ; les zoos humains étaient le haut lieu du racisme. La toute première exposition dans laquelle sont apparus des enclos réellement visibles de « populations sauvages » est l’Exposition universelle de Londres en 1851. Puis s’en est suivi un goût particulier pour le « sauvage » et ce, dans tous les grands pays et grandes villes du monde entier : Paris, Londres, le Japon ou encore à Saint-Louis aux États-Unis avec ses Jeux anthropologiques racistes. Et toute cette représentation horrible, ces zoos humains transformés en lieux de travail (les peuples recevaient un salaire) avec des conditions ignobles, se sont poursuivis jusqu’en 1937, ce qui montre bien l’ampleur du phénomène. Mais pour quoi faire ? À quelles fins as-tu été aussi développé, racisme ? Selon Claude Lévi-Strauss dans son livre Race et Histoire, il a fallu que tu existes afin de légitimer cet infâme asservissement qu’a été l’esclavage et qui a sévi au grand jour dans les colonies des puissances européennes pendant de longues décennies. Toi, racisme, tu apparais donc comme la condition d’existence de l’esclavage. Car en affirmant l’infériorité raciale d’une civilisation sur une autre, il est alors plus simple et plus moral de mettre la première au service de la seconde plus puissante. Un étudiant indigné par l’Histoire humaine."

Cette contribution de Modeste Leinz est en ligne sur la page Facebook du Mémorial ACTe https://www.facebook.com/memorialacte/photos/a.620475124717154/1858947404203247/ ?type=3&theater


Accueil du site | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 308607

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSCDI RSSAction culturelle RSSMémorial ACTe   ?

Creative Commons License