Lycée Gerville Réache

Nelson-Rafaell Madel rencontre les élèves de l’option théâtre

mercredi 14 novembre 2018 par CDI

Mardi 13 novembre, les élèves de 1ère de l’option théâtre du Lycée Gerville Réache de Basse Terre ont eu une belle surprise. Ils ont rencontré le metteur en scène Nelson-Rafaell Madel qui présentera son spectacle « Au plus Noir de la Nuit », d’après le roman d’André Brink, à l’« Artchipel » le 17 novembre (Ainsi qu’une scolaire à laquelle assisteront les élèves de l’option le 16 novembre). C’est Nelson-Rafaell Madel qui fut à l’origine de cette rencontre. Ancien élève d’option théâtre en Martinique, il souhaitait un contact avec des élèves participant à un enseignement théâtre afin d’exploiter leur potentiel à travers des méthodes actives. Il ne s’agissait pas – ou très peu – de parler de son travail ou du texte. Il voulait impliquer les élèves dans un processus de création théâtrale tout en gardant la virginité de son travail pour le jour de la représentation.

D’entrée, il impressionna l’auditoire (Une vingtaine d’élèves) en mémorisant en quelques minutes les prénoms de tous les élèves présents. Cet exercice de « nomenclator » fait, le groupe se mit au travail. Il ne s’agissait pas pour lui de mettre en scène quelques extraits de sa pièce mais de suivre la méthode qu’il avait mise en place avec ses acteurs. Trois groupes de cinq élèves furent alors déterminés. Un schéma narratif global fut établi pour chacun. A partir de ces trois canevas assez libres pour que les élèves y mettent leurs propres propositions les groupes ont travaillé séparément avec l’aide pour chacun de Nelson-Rafaell, de Sophie Berger, l’intervenante de l’option et Christophe Cherki, leur professeur de théâtre. Les personnages et les scènes ont été construits dans un laps de temps assez court d’une heure. Les élèves, habitués aux improvisations ont su aborder cet exercice un peu différent de façon très inventive et « professionnelle ».

A la dernière heure, la procédure de reconstitution s’avéra très satisfaisante. Les scènes s’enchaînaient en racontant une histoire consistante (environ 20 minutes) et cohérente. La surprise ravit les élèves qui ne s’attendaient pas à un résultat aussi précis en si peu de temps. Et les applaudissements saluèrent le travail de chacun des groupes.

Une telle expérience s’avéra très positive qui ne mettait pas les élèves en position passive et scolaire mais les impliquait dans une création indépendante du spectacle tout en étant pas si éloignée, dans le contenu et la manière de la mise en scène, comme l’a conclu Nelson-Rafaell. En somme, une belle après-midi très productive pour les élèves de l’option dont le sérieux et l’enthousiasme ont beaucoup plu à un metteur en scène de qualité.

Article rédigé par l’enseignant de théâtre, Christophe Cherki.


Accueil du site | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 301767

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSCDI RSSAction culturelle RSSL’Artchipel - Scène nationale   ?

Creative Commons License